Pour l'Amour de la Vie : un combat contre l'homophobie

Pour l'Amour de la Vie : un combat contre l'homophobie

Coup de gueule suite aux propos de l’Abbé Raffray, dans l'une de ses vidéos.

L’abbé Matthieu Raffray a fait polémique récemment suite à l’une de ses vidéos postées où il évoque les faiblesses des humains. Parmi ces faiblesses, il liste l’homosexualité, qu’il compare aux péchés et aux vices. C’est-à-dire qu’il considère notre existence comme immorale, impure alors que nous revendiquons pour la plupart d’avoir le droit de vivre comme tout le monde. Que ce soit d’ordre privé ou public, nous faisons notre coming-out auprès de proches (liste non exhaustive ou obligatoire : amis, famille, travail). C’est simplement revendiquer notre droit à la différence, le droit d’être nous-mêmes, le droit à la vie, le droit de vivre notre vie telle qu’elle se présente à nous, le droit d’aimer, le droit d’exister, le droit de nous exprimer librement, etc.

Alors que Robert Badinter est mort récemment, l’homme qui a permis de dépénaliser l’homosexualité dans les textes de loi en France dans les années 80, encore beaucoup d’homosexuels sont persécutés dans le monde, souvent avec un fond religieux. Outre le fait que nous pouvons le prendre très mal, souffrir dans notre chair, d’entendre de telles paroles émanant d’un homme d’église censé répandre « la bonne parole » (celle de la paix), elle ne fait qu’attiser la haine. Car si le débat peut être ouvert sur tous les sujets, celui-ci est néanmoins dangereux et abject, d’autant plus dans un contexte d’actes homophobes en augmentation. Ces propos pourraient, et vont sans aucun doute, être repris par un certain nombre d’individus, interprétés, amplifiés, et nous faire du mal avec par les mots puis par les actes. Je pense aux jeunes qui sont rejetés par leur famille, les personnes agressées dans la rue parce qu’ils auraient eu le malheur de tenir la main de leur âme sœur, un regard qui serait mal interprété et ce sont autant de violences morales et physiques qui laisseront des traces dans des parcours de vie déjà difficiles.

Finalement parlons de cette fameuse faiblesse, qu’elle est-elle ? C’est surtout les questions qui peuvent suivre un tel discours dans les esprits fragiles, déjà en questionnement, adolescents, enfants (oui oui, on peut se sentir homosexuel avant la puberté), la dépression qui peut suivre s’ils doivent subir le rejet ou se détester eux-mêmes parce qu’ils ne correspondent pas à ce qu’attendent leurs parents, ce que prône la société dans les mœurs, etc.

Alors, est-ce que ces propos sont acceptables ? Notre ministre chargée de la lutte contre les discriminations, juge que non, et c’est pourquoi elle a saisi la justice : « Suite à des propos insupportables relatifs à l’homosexualité et que je me refuse de reproduire ici, j’ai demandé à la DILCRAH de procéder à un signalement au procureur de la République sur le fondement de l’article 40 » Aurore Bergé. Ce n’est pas sans me rappeler le cas d’une ancienne ministre, il y a quelques années, Christine Boutin. Elle avait tenu le même type de propos au sujet de l’homosexualité : « L'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné ». Voilà qui sous-entend ici aussi une faiblesse… Propos pour lesquels, elle n’a pas été condamnée puisque c’est la Cour de Cassation qui a annulé la décision en appel. Il est possible que pour l’abbé Matthieu Raffray, la finalité soit la même, à moins que l’aspect religieux de son métier ne vienne rajouter du poids au dossier. Le plus dingue, c’est que l’on peut s’apercevoir qu’il y a plus ou moins deux courants dans l’église romaine d’aujourd’hui. Celle qui donne des gages pour l’ouverture avec la bénédiction des couples homosexuels, et celle qui reste dans un conservatisme qui ne semble plus remplir les églises (on connaît tous des anciens croyants qui ont été dégoûtés par les enseignements prodigués depuis leur enfance, qui ont compris la supercherie de ces êtres moralisateurs).

En plus, si ce sujet ne lui suffit pas, il s’attaque aussi à la masturbation ! Autant dire que vous n’avez vraiment pas le droit de vous sentir bien dans votre tête ou dans votre peau avec lui si vous êtes homosexuel...

Alors plutôt que de rester passif devant de tels discours, n’oubliez pas : l’homosexualité est NATURELLE. Observée chez les espèces animales, révélée chez nos ancêtres, de tout temps et partout sur la Terre, l’homosexualité a toujours existé ! Selon les travaux de Jacques Balthazart, et c’est le titre de son livre : « On naît homosexuel, on ne choisit pas de l’être ». Si c’est une création de la Nature (Dieu ou des dieux) sur laquelle l’humain n’a pas d’emprise, alors il n’y a rien à redire.

Servez-vous-en pour répandre la BONNE PAROLE, celle de la VIE, afin que plus jamais aucun prédicateur ne puisse répandre de la souffrance et de la violence.

Je vous laisse la liberté d’aller écouter les paroles qui posent problème, cependant je vous demande d’éviter d’interagir avec le compte de cette personne d’une manière ou d’une autre, si vous souhaitez freiner la propagation de ses prêches. Comme vous le savez, les commentaires ou bien les sauvegardes de publications font fortement remonter la note des contenus pour l’algorithme d’Instagram.

🕯️ Pensée émue à tous ceux qui souffrent de l’homophobie sur Terre.

***

Si vous voulez lire le livre de Jacques Balthazart : https://www.librairiesindependantes.com/product/9782804708122/ https://www.librairiesindependantes.com/product/9782804700379/
(trouvables aussi sur d'autres sites marchands)

***

Lien de la vidéo concernée :
https://www.instagram.com/reel/C4iqqq5oxbj/?igsh=MWU5MWk4cHRuOGJhMw==

Sources :
https://www.elle.fr/Societe/News/Aurore-Berge-saisit-la-justice-apres-les-propos-homophobes-d-un-abbe-sur-les-reseaux-sociaux-4226505
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christine_Boutin

Pas de commentaire encore
Recherche